Tipi – les perches

Pour monter un tipi, il faut des perches. Au 12ème, ce n’est pas compliqué à trouver. Cependant, il faut un bois pas trop souple, mais mince, pas trop noueux et suffisamment long (ici, environ 45 cm).

En général, on utilise 12 perches + 2. C’est-à-dire 12 pour soutenir la toile et 2 pour les « flaps » (souvent traduit par oreilles). Ce sont les panneaux libres du haut du tipi, qu’on ajuste en fonction du vent, ils font office de cheminée.

Après avoir trouvé mes perches, je fais un essai de montage, en les plantant dans un carton.

Mise en place des perches

Mon tipi étant cheyenne, la structure de base comporte 3 perches liées ensemble, plantées  nord, sud, est, l’entrée du tipi étant toujours tournée vers l’est (à l’abri des vents dominants). Sur ces 3 perches de base, on appuie les perches intermédiaires, qu’on lie avec la même corde.

L’ajustement perches/toile n’est pas évident, d’autant que les perches, à cette échelle, manquent de poids et se déplacent pour un oui ou pour un non. Pour limiter les déplacements, je passe une corde à la base.

La corde placée à mi-hauteur servira, non seulement à stabiliser, mais, surtout, à attacher le « liner » (doublure du tipi) et accrocher divers objets.

précédent

suivant

Publicités
Cet article, publié dans Miniatures, Un tipi au 12ème, est tagué , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s